Reprise de société

Une reprise de société représente une belle opportunité pour se lancer dans les affaires, sans avoir à passer par les démarches de création d’entreprise. Mais dans quels cas la reprise de société est-elle réellement judicieuse ?

Une reprise de société est particulièrement intéressante pour un investisseur qui ne dispose pas de projet particulier, et souhaite agir dans un secteur professionnel déjà existant. Pour une vente de produits ou de services originaux, on recommandera en revanche la création d’entreprise. Une reprise de société laisse moins de liberté au repreneur qu’une création d’entreprise, mais présente des avantages indéniables.

Avec une reprise de société, le repreneur n’hérite pas seulement du fond de commerce. La cession d’une entreprise correspond en effet à la remise, clé en main, de l’ensemble des outils nécessaires au bon fonctionnement de la société : statut juridique et fiscal, locaux, personnel qualifié et clientèle. Une reprise de société permet en effet de substituer un dirigeant à un autre, qui récupère tous les engagements de son prédécesseur.

Lors de la reprise d’une société, le repreneur doit donc avoir accès aussi libre que possible à toutes les données de l’entreprise. Car si les contrats signés avant la reprise sont maintenus ensuite, il en va de même des dettes… La reprise d’une société sur les seules bases du chiffre d’affaire et des salaires peut ainsi cacher de véritables gouffres financiers, et c’est la raison pour laquelle le repreneur a tout intérêt à bénéficier d’un suivi par un avocat spécialisé ou un organisme de type Oséo ou Chambre du Commerce.

Les conseils pour la cession d’entreprise
La cession d’entreprise en Rhône-Alpes